Charlie Kummer
Chiropracteur Bordeaux et Agen

Contact chiropracteur Bordeaux et Agen

Contacter votre chiropracteur

Cabinet - Bordeaux

317 boulevard jean jacques bosc
33000 Bordeaux

Du Lundi au Vendredi de 9h à 20h

Situé à Bordeaux, le cabinet est facilement accessible depuis Floirac, Talence, Cenon, Artigues-près-Bordeaux, Bègles, Lormont, Mérignac, Pessac, Le Bouscat, Bruges, Villenave-d'Ornon, Carbon-Blanc...
N'hésitez pas à prendre rendez-vous !

Envoyé !

Erreur serveur

Questions fréquentes

Toutes les réponses à vos questions

Questions fréquentes Bordeaux

Qu'est-ce qu'un ajustement chiropratique ?

L'ajustement est la manipulation que le chiropracteur fait sur une vertèbre ou une articulation avec ses mains. C'est un geste précis, rapide, permettant de redonner un bon mouvement et une bonne fonction de la structure concernée et un rétablissement de l'influx nerveux sur cette zone.

Qu'est-ce qu'une subluxation ?

Une subluxation est le terme chiropratique signifiant pour simplifier un blocage vertébral entraînant un mauvais fonctionnement de la vertèbre et des structures en lien avec celle-ci : le nerf, les muscles, les ligaments...

Est-ce que l’ajustement est dangereux ?

Non, l'ajustement tout comme la chiropraxie ne sont pas dangereux. Le chiropracteur a suivi une formation spécialisée pendant 6 ans sur le système nerveux, musculaire et squelettique qui lui permet de savoir quand il peut ajuster / traiter un patient ou non. Il détermine si la pathologie ou les symptômes peuvent se prêter à un traitement chiropratique ou non. Il diagnostique et évalue lui même le traitement le plus adapté pour chaque profil de patients pour atteindre des résultats satisfaisants sans risques.

Pourquoi ça craque ?

Cela peut craquer lors d'un ajustement chiropratique ou manipulation vertébrale / articulaire. Ce bruit provient d'un relâchement de pression au sein de l'articulation entre deux os ; en effet cette articulation est composée de gaz et de liquide qui lors d'un ajustement produit une libération d'une bulle de gaz qui éclate et donne le bruit du « crac ». On peut comparer cela au bruit de « pschit » lors de l'ouverture d'une canette de soda.

Le « crac » n'est pas obligatoire lors d'un ajustement, ça peut craquer fort ou non en fonction des personnes et des techniques utilisées, la puissance de ce bruit n'a rien à voir avec l'importance d'un blocage.

Est ce que c'est douloureux ?

Non. Durant la séance tout est fait pour mettre le patient à l'aise et pour bien évaluer son état de sensibilité à la douleur. Les techniques sont adaptées pour rester dans le cadre d'un traitement acceptable et sans vive douleur. Cependant le chiropracteur est amené à venir tester le mouvement douloureux que le patient décrit et venir palper/toucher le muscle endolori.

Quel type de formation les chiropraticiens effectuent-ils ?

La formation reçue par les chiropracteurs est sur beaucoup de points similaire à celle d'un médecin, avec un ciblage plus important sur le traitement physique par des cours de biomécanique, neurologie, technique de manipulation et moins de cours ciblés sur le traitement médicamenteux. Jusqu'en 2014 la formation était de 6 ans et environ 5500 heures de cours avec en fin de cursus un an et demi d'internat où l'étudiant effectue déjà des consultations et des stages hospitaliers (chirurgie orthopédique, neurologie, radiologie...).

Combien de temps dure une séance ?

Une séance dure 30 à 40 min pour la première consultation qui permet d'évaluer l'état de santé global du patient et faire la liste de tous les antécédents.

Un suivi de consultation est en général entre 20 et 30 min.

Que fait le chiropracteur durant la séance ?

Le chiropracteur va passer par plusieurs phases :

  • Interrogatoire médical : antécédents du patient, douleurs, mode de vie, état émotionnel,...
  • Examen physique : test de mouvements, test musculaires, palpation des zones douloureuses..
  • Traitement : manipulations et ajustements vertèbres et articulations, travail musculaire,...
  • Conseils : postures, étirements, nutrition, sport,...

Quels conseils après une séance ?

  • Le mieux est de marcher 5/10min juste après la séance et de na pas s'asseoir ou de suite. Le corps cherche son équilibre et essaie d'intégrer les informations données à votre cerveau au travers les ajustements et ceci se fait en marchant.
  • Hygiène de vie saine : hydratez vous et mangez bien (élimination de toxines)
  • Ne faits pas de gestes brusques ou de mouvements traumatiques de votre zone douloureuse : ne porter rien de lourd, pliez les jambes,.... laissez le temps à votre corps de se réguler

Que se passe-t-il après la séance dans mon corps ?

Le cerveau et l'ensemble du système nerveux ont capté les informations donnés par les ajustements et le traitement du chiropracteur. Ils vont calculer et réorganiser ces messages  pour donner une réponse globale d'un nouvel équilibre, d'une meilleure posture et d'un meilleur fonctionnement du corps. Le corps a donc besoin d'un peu de temps pour se réadapter et se réorganiser derrière une séance.

Est ce que je vais avoir mal après la séance ?

Non. Une séance a pour but de réduire les douleurs et symptômes, pas de les augmenter. Par contre comme vu au dessus, le traitement demande au corps de se réorganiser et de réagir ; ce qu'il lui prend de l'énergie et une implication musculaire et neurologique ; de la fatigue et quelques courbatures peuvent être ressenties comme après un effort sportif intensif ; encore plus quand une composante émotionnelle était à l'origine de certaines douleurs et tensions.

Est ce que je peux faire du sport ou travailler après la séance ?

Oui. A condition que cette pratique sportive ne sollicite pas une zone douloureuse traitée juste avant. Si cela concerne une partie du corps qui ne vous fait pas mal ou n'a pas d'impact sur le principal problème, vous avez le feu vert. Bien sûr la règle principale reste d'être à l'écoute de votre corps : si vous vous en sentez capable ou non et de respecter le principe de non douleur durant l'activité sportive ainsi qu'après celle-ci.

Combien de séances de chiropraxie faut-il faire ?

Il n'y a pas de nombre de séance défini à l'avance, c'est différent pour chaque personne.

  • Pour une douleur survenue depuis 2 ou 3 jours, une seule séance peut suffir.
  • Certains ont besoin de 2/3 séances par an pour rester en bonne santé, ou pour venir à bout d'un nouveau problème.
  • D'autres vont avoir besoin jusqu'à 6 à 10 séances dans l'année en fonction de leur état de santé si il est faible et que les antécédents de douleurs sont chroniques depuis des années et que les douleurs sont multiples et variées dans tout le corps.

Le rythme de séances et la rapidité de guérison de chacun dépend de plusieurs composantes :

  • Tous les facteurs qui perturbent le bon fonctionnement du corps : stress, émotions, gestes répétitifs et traumatiques, manque de sport ou étirements, mauvaise hygiène de vie alimentaire et d'hydratation entraînera certainement une résistance des symptômes ou la réapparition de certains nécessitant un accompagnement sur du long terme en chiropraxie.
  • La prise de conscience personnelle du patient sur ce qu'il faut changer dans sa vie.
  • Le métabolisme, le système immunitaire et la réactivité du système nerveux qui est variable et propre à chacun.

Est ce que la mutuelle rembourse les séances ?

Oui. Aujourd'hui 95% des mutuelles en France remboursent la chiropraxie. Cela dépend du contrat de chacun, allant de 1 à 8 séances par an remboursées. Cela rentre sur le même forfait de remboursement que les séances d'ostéopathie.

Peut-on venir sans avoir de douleurs ?

Oui. La prévention est une phase importante dans la santé. Elle permet de prévenir l'apparition de blessures et de maladies en détectant et régulant des possibles blocages non douloureux, ou une mauvaise posture pouvant engendrer dans le futur des douleurs. Cela permet aussi tout simplement de gagner en confort musculaire et articulaire, de gagner en bien-être. C'est le même principe que de bien manger, bien s'hydrater, faire du sport, pour rester en bonne santé.

A-t-on besoin d'une ordonnance avant de venir ?

Non. Le chiropracteur est une profession de première intention, c'est à adire que les patients viennent directement chez lui pour avoir un diagnosctic et un traitement, sans avoir à passer par le médecin.

La chiropraxie est-elle réglementée ?

La profession a été légalisée en 2002 puis encadrée et réglementée dès 2011 par des textes approuvés tant par la Haute Autorité de Santé (HAS), le Conseil National de l'Ordre des Médecins (CNOM) et le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP).

Les chiropracteurs sont-ils des professionnels de santé ?

Les chiropracteurs sont enregistrés auprès des Agences Régionales de Santé comme tous les autres professionnels de la santé et possèdent un numéro ADELI 

La chiropraxie, dont l’exercice de professionnel de la santé a été légalisé par la loi du 4 mars 2002 dite “loi Kouchner”. Elle est reconnue dans de nombreux pays par les autorités scientifiques et sanitaires (OMS, INSERM, NIH, NICE). Les chiropracteurs ont l’obligation de contracter une assurance en responsabilité civile professionnelle, tout comme les autres professionnels de la santé.

Quelle est la différente entre chiropracteur et kinésitherapeute ?

Il s'agit de deux professions différentes, mais souvent complémentaires pour une prise en charge optimale du patient. 

Le kinésithérapeute est spécialisé dans la rééducation fonctionnelle et la réadaptation par les massages et autres moyens adéquats. La durée des études est de trois ans après le baccalauréat. Le diplôme est reconnu mais n’inclut pas une formation de manipulation vertébrale ni de diagnostic différentiel. Le kiné n’est pas thérapeute de première intention, c’est pourquoi il vous faudra une prescription délivrée par votre médecin traitant avant toute prise en charge.

Le chiropracteur est un praticien de première intention spécialisé dans la prévention, le diagnostic, le traitement des pathologies mécaniques de l’appareil neuro-musculo-squelettique et de leurs conséquences. Il abordera le corps dans sa globalité et pas forcément là où se manifestent vos symptômes, parfois à distance de l'origine du problème initial. 

Quelle est la différence entre chiropracteur et ostéopathe ?

Voici un petit résumé de deux professions magnifiques qui aident chaque jour des millions de personnes à vivre mieux et ceci de manière naturelle.

La chiropraxie et l’ostéopathie ont été fondées à la fin du 19ème siècle aux Etats-Unis, la première par Daniel David Palmer, la seconde par Andrew Taylor Still.

Ces deux hommes ont étudié le corps humain pour y déceler la cause des maladies. Ils cherchaient à comprendre pourquoi des personnes vivant dans le même environnement, exerçant les mêmes activités, n’étaient pas dans le même état de santé. C’est cette vision similaire de la santé et du corps humain qui les a amenés à travailler ensemble et à mettre leurs recherches en commun.

  • L’approche thérapeutique

A.T. Still considéra que, si un organe ou un muscle n’est pas libre de ses mouvements dans son enveloppe (fascia), cet organe ou ce muscle ne s’exprime pas à son potentiel maximal. Son but était de trouver des techniques visant à libérer les tensions accumulées autour de ces organes et permettant une meilleure circulation des fluides corporels au niveau des artères, des veines et du système lymphatique.

De son côté, D.D. Palmer s’intéressa au système nerveux. Ce dernier contrôle le fonctionnement de chaque cellule, tissu, organe et système de l’organisme et permet la transmission des informations nerveuses entre le cerveau et le reste du corps. C’est lui qui confère au corps humain des capacités étonnantes de réparation et d’autorégulation. Un système nerveux libre de toute interférence permet au corps humain d’exprimer 100% de son potentiel.

  • Les techniques

Après avoir appris durant ces études les pratiques de base, chaque ostéopathe, chaque chiropracteur s’est diversifié et utilise un ensemble de techniques qui lui est propre. Chacun d’entre nous à ses affinités avec certaines d’entre elles, qu’elles soient mécaniques, énergétiques, viscérales, crâniennes, émotionnelles, etc. Le plus important est de trouver celles qui vous correspondent. Elles ont toutes le même but malgré une approche différente. Elles sont toutes aussi efficaces !

Les chiropracteurs sont les seuls thérapeutes non-médecins à pouvoir pratiquer des manipulations cervicales. Ils peuvent également utiliser des techniques instrumentales afin, entre autre, de s’adapter aux contre-indications de certains patients.

  • Les études

L’ostéopathie en France vient d’être règlementée avec une formation reconnue en 3 ans. Avant cette réglementation, les études d’ostéopathie pouvaient varier de quelques séminaires à 6 ans d’études.

La formation des chiropraticiens est unique dans le monde entier. Que ce soit au Canada, en Nouvelle Zélande, en Suède, en France ou aux Etats Unis, votre chiro aura effectué 5 ans d’études avec un cursus très complet en anatomie, neurologie, radiologie, pédiatrie, cardiologie… Ceci dans le seul but de pouvoir détecter une urgence ou une pathologie qui ne rentre pas dans notre champ d’application et pouvoir référer nos patients vers le spécialiste le plus approprié. La seule école en France dispensant cette formation est l’IFEC ( établissement reconnue par le ministère de la santé) 

L’Académie française de Médecine a publié un rapport en 2013 comparant plusieurs thérapies complémentaires: chiropraxie, ostéopathie, hypnose, acupuncture. Par rapport au programme des études, il en ressort que seule la formation en chiropraxie se rapproche des deux premiers cycles d’études médicales.

  • Les décrets 

Depuis le 4 Mars 2002, la profession de chiropracteur est légalisée en France au même titre que les ostéopathes. Depuis le 9 janvier 2011, un décret d’application est venu se rajouter à cette loi et précise les champs d’application de la profession de chiropracteur. D’après ces décrets, les chiropracteurs peuvent prendre en charge des pathologies avérées alors que les ostéopathes traitent des troubles fonctionnels.

Les chiropracteurs sont les seuls professionnels de la santé manuelle à pouvoir manipuler les vertèbres cervicales sans avoir besoin de demander au patient un certificat de non contre-indication rédigé par un médecin. La Haute Autorité de Santé a pris en compte la qualité de la prise en charge chiropratique des cervicalgies et son efficacité. De plus, les chiropracteurs sont habilités à utiliser un panel d’outils thérapeutiques important au contraire des ostéopathes qui sont limités aux manipulations non forcées

Dans son numéro de décembre 2013, la Revue générale du droit médical publie une expertise juridique venant clarifier les décrets relatifs aux compétences respectives des chiropracteurs et ostéopathes.

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.